Catégories
Publication Web Desing:

Immigration : quelles postures, quelles propositions


, Immigration : quelles postures, quelles propositions , Immigration : quelles postures, quelles propositions

L’immigration a été un sujet déterminant dans le vote en faveur du Rassemblement national (RN) lors des élections européennes du 9 juin, si l’on en croit plusieurs sondages. A quelques jours des élections législatives, le thème est la tête de proue des promesses de l’extrême droite et dessine un clivage fort avec le programme du Nouveau Front populaire (NFP). La majorité sortante défend, pour sa part, le bilan d’Emmanuel Macron en la matière.

Le chef de l’Etat a qualifié de « totalement immigrationniste » les propositions du NFP, mardi 18 juin, reprenant un vocable d’extrême droite pour discréditer ses adversaires de gauche, tandis que ces derniers ont listé douze propositions pour « garantir un accueil digne » aux personnes migrantes. « C’est un programme construit sur la réalité et pas sur le fantasme migratoire, car la crise est celle de l’accueil et pas de l’immigration », souligne Benoît Hamon, ancien candidat socialiste à la présidentielle, aujourd’hui à la tête de Singa, une ONG de défense des réfugiés.

L’essentiel consiste en l’abrogation des lois sur l’immigration adoptées sous la mandature de M. Macron. La première, dite « loi Collomb », votée en 2018, a notamment allongé la durée maximale de rétention administrative, passée de 45 jours à 90 jours, ou permis la délivrance d’obligation de quitter le territoire à certains demandeurs d’asile dès le premier rejet de leur dossier. Quant à la loi Darmanin de 2024, elle élargit surtout les possibilités d’expulsion de certaines catégories d’étrangers délinquants, tandis que la réforme de la Cour nationale du droit d’asile et la simplification de la régularisation des travailleurs sans papiers dans les métiers dits « en tension » n’ont pas encore été véritablement déployées.

Du reste, la gauche formule plusieurs propositions visant essentiellement à améliorer des politiques publiques déjà existantes, ce qui suppose avant tout des efforts budgétaires et une volonté politique. Ainsi en est-il de l’« accompagnement social », ou de l’« autorisation de travailler pour les demandeurs d’asile », très peu mise en œuvre par les préfectures mais déjà possible. Le NFP souhaite aussi « faciliter » l’obtention de la nationalité française, la délivrance de visas, « garantir l’accès à l’aide médicale d’Etat [AME] », un panier de soins pour les sans-papiers dont le taux de non-recours est important et « régulariser les travailleurs, étudiants, parents d’enfants scolarisés ». Une possibilité contenue dans la circulaire de 2012 dite « Valls », mais dont les préfets se saisissent de façon très inégale sur le territoire.

Il vous reste 63.84% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Cette chronique a été reproduite du mieux possible. Au cas où vous projetez d’apporter des modifications concernant le thème « Web desing » il est possible de contacter notre journaliste responsable. Le but de leakerneis.fr est de trouver sur internet des données sur le sujet de Web desing puis les diffuser en tâchant de répondre au mieux aux interrogations des internautes. Cet article, qui traite du thème « Web desing », vous est spécialement proposé par leakerneis.fr. Il est prévu divers travaux autour du sujet « Web desing » à brève échéance, on vous invite à naviguer sur notre site internet aussi souvent que possible.Vous pouvez lire cet article développant le sujet « Web desing ». Il est fourni par l’équipe leakerneis.fr. Le site leakerneis.fr est fait pour publier plusieurs publications autour de la thématique Web desing publiées sur la toile. L’article original est réédité du mieux possible. Si vous envisagez d’apporter quelques modifications concernant le sujet « Web desing », vous êtes libre de contacter notre équipe. Prochainement, nous présenterons d’autres informations autour du sujet « Web desing ». De ce fait, consultez régulièrement notre blog.