Catégories
Publication Web Desing:

Les notes de France – Pays-Bas : Kanté, la locomotive d’une équipe sans idées, Dembélé trop peu influent

, Les notes de France – Pays-Bas : Kanté, la locomotive d’une équipe sans idées, Dembélé trop peu influent

l’essentiel Français et Néerlandais ont livré le premier 0-0 de l’Euro-2024 ce vendredi à Leipzig, lors de la deuxième journée du groupe D. Dans la foulée de sa première rencontre face à l’Autriche, Ngolo Kanté a impressionné, mais il a bien été le seul.

MAIGNAN (6/10). À nouveau très solide pour préserver la maison bleue. Il s’interpose d’entrée devant Frimpong (1), se couche très bien sur une belle frappe de Gakpo (16), ce qui a suffi face à des Oranje qui n’en ont pas fait plus. Il enchaîne un deuxième match sans concéder de but.

A lire aussi : REPLAY. France – Pays-Bas : « Le seul regret aujourd’hui, c’est l’efficacité… » Les Bleus ne trouvent pas la solution et partagent les points

KOUNDE (5). Il a été plutôt juste dans ses interventions et n’a pas été pris à défaut par une équipe néerlandaise loin de ses grandes heures. Un match sans fioritures, qu’il aurait pu épicer d’une passe décisive mais Thuram a boisé sa frappe après la belle ouverture de l’ancien Bordelais (28).

UPAMECANO (6). Une bonne intervention sur Simons (7), des passes néerlandaises coupées (10, 31), une superbe couverture sur Dumfries (51) : il a livré une prestation sans fausse note face aux Oranje et rassure après une saison en dents de scie au Bayern Munich.

A lire aussi : France – Pays-Bas : « bloquée », « en stand-by »… Pourquoi l’action politique commune des Bleus avant les législatives est au point mort

SALIBA (5). Parfois hasardeux sur son placement en début de match, il a vite trouvé ses repères, contrairement à Memphis Depay qu’il n’a pas eu grand mal à maîtriser. Son association avec Upamecano semble tout de même amener des garanties.

T. HERNANDEZ (5). Pour museler son activité offensive, Koeman avait décidé de titulariser Jeremie Frimpong, qui se transformait en cinquième défenseur quand la France avait le ballon. Cela a bien fonctionné, le Milanais n’a presque rien pu faire offensivement.

A lire aussi : France – Pays-Bas : « Impossible en 2024 ! » Pourquoi des supporters néerlandais ont été violemment ciblés pour soupçons de racisme

DEMBELE (4). Littéralement invisible en première période, il s’est réveillé en seconde avec de meilleurs centres et quelques tentatives. Mais il doit être beaucoup plus influent. Remplacé par COMAN (75), qui n’a pas été beaucoup plus en vue.

KANTE (7). Omniprésentaux quatre coins du terrain. À la récupération, en cassant des lignes, se lançant dans des projections monstrueuses, il a sonné la révolte jusqu’à la fin dans une équipe parfois amorphe. Il aurait pû être passeur décisif, mais Griezmann (65) a été maladroit.

TCHOUAMENI (5). Pour son premier match depuis la demi-finale de Ligue des champions le 30 avril (il souffrait d’une fracture de fatigue), il a tenu la distance dans un match peu emballant qu’il a traversé sans fulgurance. Il peut et doit encore monter en puissance.

A lire aussi : France – Pays-Bas : rupture de stock, déferlement médiatique… Pourquoi le bandeau de Memphis Depay passionne les Néerlandais

RABIOT (6). Placé à gauche dans un rôle qu’occupait Blaise Matuidi en 2018, le Duc s’est dépouillé. Une belle d’énergie en défense comme en attaque. Placé en position idéale, il a en revanche mystérieusement choisi de servir Griezmann au lieu de frapper (14). Dommage…

GRIEZMANN (5). Brassard de capitaine autour du bras, c’est lui qui avait la clé de cette rencontre au bout du pied. Mais il a perdu ses appuis sur un drôle de service de Rabiot (14) et sur un autre de Kanté qui était plus propre (65). Dans une position qu’il adore pourtant, sa tête manque de force (43).

A lire aussi : France – Pays-Bas : surprise et agacement de Didier Deschamps, le vestiaire des Bleus sans cloison et séparé du terrain par une simple bâche

THURAM (5,5). Placé en pointe avec Griezmann en soutien, ce qui lui va mieux que sur un côté, il a été intéressant pour fixer des ballons (14) ou les dévier (65) qui ont abouti aux plus grosses occasions, mais a trop manqué de précision lorsqu’il était face aux buts (28, 60). Remplacé par GIROUD (75).

Cette chronique a été reproduite du mieux possible. Au cas où vous projetez d’apporter des modifications concernant le thème « Web desing » il est possible de contacter notre journaliste responsable. Le but de leakerneis.fr est de trouver sur internet des données sur le sujet de Web desing puis les diffuser en tâchant de répondre au mieux aux interrogations des internautes. Cet article, qui traite du thème « Web desing », vous est spécialement proposé par leakerneis.fr. Il est prévu divers travaux autour du sujet « Web desing » à brève échéance, on vous invite à naviguer sur notre site internet aussi souvent que possible.Vous pouvez lire cet article développant le sujet « Web desing ». Il est fourni par l’équipe leakerneis.fr. Le site leakerneis.fr est fait pour publier plusieurs publications autour de la thématique Web desing publiées sur la toile. L’article original est réédité du mieux possible. Si vous envisagez d’apporter quelques modifications concernant le sujet « Web desing », vous êtes libre de contacter notre équipe. Prochainement, nous présenterons d’autres informations autour du sujet « Web desing ». De ce fait, consultez régulièrement notre blog.